AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Lien du forum des Pasouvenla : par ici !
/!/ IMPORTANT : Plus d'informations sur la fermeture de Poison Prince : par ici !

Partagez | .
 

 [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ifreann

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1575
Age : 23
Classe : Fécafatagueule.
Métier(s) : Corijeuz de fote
Niveau : 666
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !   Dim 8 Sep - 9:40

Nord de Bonta, aux alentours de onze heures du matin.

La ville était déjà bien réveillée, animée par ses marchés quotidiens et par les aventuriers qui braillaient au beau milieu des rues. Les dragodindes, elles-aussi éveillées, observaient passer les individus avec une certaine crainte mêlée à de la curiosité. Bontariens, Brâkmariens, Amaknéens… Il y avait de tout ici, malgré ce que l’on pouvait dire sur la soi-disant sécurité de la cité. Mais au fond, n’était-ce pas pour le bien financier de Bonta ? Ah, les affaires…

En approchant de la porte Nord, c’était un autre bruit, différent, qui résonnait de manière répétitive dans le quartier : quelqu’un ou quelque chose tapait. Sur quoi, sur qui ? Impossible de le savoir : ce qui était sûr, c’est que cela venait d’une maison située à proximité. En empruntant la ruelle suivante, il était désormais possible de percevoir d’où venait ce vacarme, amplifié : la porte de la maison située aux pieds des murs de la cité était grande ouverte, et de tas de choses diverses et variées étaient posées dans l’entrée et à l’extérieur, sous les fenêtres.

- Aïe !

Un rire amusé suivit cette expression de douleur. Manifestement, ils étaient au moins deux.

- Arrêtes de rire, ça fait mal !
- ‘même temps, vu comment tu l’tiens ton marteau, et comme tu tapes…


Enjambant le monticule d’affaires dans l’entrée, une silhouette sortit de la maison. Elle était assez petite et semblait épuisée, puisqu’elle se laissa glisser contre le mur de la maison en soupirant, tenant dans l’une de ses mains la deuxième. Une deuxième personne la rejoignit. Grande et élancée, elle avait l’air de déborder d’énergie, sautillant sur un rythme inaudible en marchant.

- T’veux quelque chose pour soigner ?
- Non, ça ira.


Elles se toisèrent toutes les deux avant que la plus grande personne ne s’assoit à côté de l’autre. Levant les yeux vers le ciel et posant ses mains sur ses genoux, elle soupira calmement.

- Ca fait bizarre d’rev’nir ici. J’ai l’impression qu’ça fait des siècles.
- Pas si longtemps, pourtant.


Le silence reprit ses droits, laissant les deux individus réfléchir silencieusement. Pourtant, leur pause  fut de courte durée, puisque déjà la grande perche se leva : pas de doute, elle avait l’air d’avoir du mal à canaliser son énergie, celle-ci.

- J’retourne travailler. Prends ton temps.
- Ouais, j’arrive t’en fais pas.


Rapidement, les deux femmes s’échangèrent un sourire complice avant que la première ne rentre dans la maison en travaux et disparaisse dans un nuage de poussière.

La plus petite, dénommée Kayn, détourna son regard sur le quartier et le contempla. Depuis combien de temps n’avait-elle pas remis les pieds ici ? Elle avait voyagé, beaucoup voyagé ces derniers temps, à en oublier cette maison qui, avant de devenir celle de sa guilde, était la sienne. Lorsqu’elle était revenue ici, le blason, initialement accroché au dessus de la porte, était tombé et sa peinture s’était écaillée à cause des intempéries. Mais le pire, c’était l’état interne du bâtiment : les meubles étaient recouverts de poussière, des toiles d’araknées pendouillaient ici et là, entre les murs et le plafond et une couche de saleté recouvrait le sol. C’était sans compter le mobilier rongé par les rats et autres envahisseurs qui avaient profité de son absence pour s’installer.

Son retour, à Ifreann et à elle, ne pouvait faire que du bien. D’un commun accord, elles avaient décidé de retaper et de re-décorer cette modeste maison, et voilà quelques jours qu’elles s’y étaient attelées. Il y a avait encore du travail à faire, évidemment, mais le plus gros était déjà fait. Il ne restait qu’à réparer quelques petites choses, à nettoyer de fond en comble et à re-dispositionner le mobilier pour que l’habitat soit de nouveau opérationnel. Quelques mains de plus n’auraient pas été de refus, mais elles avaient décidé de garder tout cela secret. Pourtant, quelques bruits couraient déjà à travers le Monde des Douze, et elle espérait naïvement, non pas recevoir de l’aide, mais revoir quelques têtes familières et appréciées.

Un sourire rêveur se dessina sur ses lèvres. Elle verrait bien, à un moment ou à un autre.

_____________________________________________________

HRP : Hello ! Voilà le tout premier Rp de la guilde. Comme vous l'avez sans doute vu, j'ai décidé de retirer les chroniques de base afin de repartir sur de nouvelles et de rétablir une cohérence. L’histoire se fera donc avec vous dès le début ! Comme je l’ai déjà dit également, tout le monde peut participer à ce Rp, même les non-guildés, du moment où vous vous engagez jusqu’au bout (ou en tout cas en ne disparaissant pas comme ça sans raison) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groualf

avatar

Féminin
Nombre de messages : 171
Age : 36
Classe : Sacrieur
Métier(s) : Chasseur/boucher
Niveau : 150
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !   Lun 9 Sep - 17:21

Bonta, la Cité Blanche... Tellement lumineuse qu'il en était ébloui, lui qui était habitué à l'obscurité de Brakmar. Non pas qu'il ait voué quelconque culte ou obédience à la Cité Sombre, mais il y avait sa maison, idéalement situé à coté de l'atelier des bouchers. Ebloui donc, à en perdre le nord, du coup il s'y retrouva.
Posant une main au dessus de ses yeux pour mieux y voir, il examina les lieux. Ce quartier lui disait vaguement quelque chose... Tiré de sa réflexion par un martèlement sourd suivi d'un cri de douleur, il se dirigea alors vers l'origine de ce raffut.

Il se retrouva devant une grande bâtisse. Au pied du bâtiment, une jeune femme dont les traits ne lui étaient pas inconnu. Se frottant les yeux pour être sur qu'il ne rêvait pas, il s'approcha, et afin de ne pas effrayer la demoiselle, il demanda avec autant de douceur qu'il en était capable, c'est à dire avec la douceur d'un croc gland dépeçant un corbac :

-"Kayn ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeternitis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 28
Classe : CP
Métier(s) : Moumoule
Niveau : 2èm de la classe
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !   Jeu 12 Sep - 1:59

Bonta...

Siège politique de la corruption, cité du mensonge, étreinte assassine. La Blanche tâchée de rouge.
Que ton peuple est laid, Bonta.

L'action du bien cachant l'attrait du pouvoir. La domination du blanc sur le noir.
Echec et mat.

Seul le besoin peut forcer une âme à fouler les pavés de tes rues d'un pas leste, fuyant les regards inquisiteurs s'échappant de tes fenêtres, frôlant la démence tapissant tes murs.
Un pied devant l'autre, alerte.

- Bordel, c'est par où ?

Loin du quartier des tailleurs, Aeternitis ne connaissait rien au labyrinthe bontais.
Non pas qu'elle fut incapable de se repérer dans l'espace; Elle fuyait plutôt cette ville comme la peste. Le besoin, vous disais-je.

- Je sais même pas pourquoi j'écoute des rumeurs pareilles... J'les connais à peine.

Virage à droite.
L'ombre de la bâtisse prenant fin obligea ses pupilles à se dilater.

"Kayn ?"

Groualf.
La blondinette n'eut qu'à relever la tête pour confirmer sa première impression.
Toujours le même. Peut-être un peu plus svelte qu'avant.

Et maintenant qu'elle avait trouvé ?
Elle ne fit même pas attention à l'autre silhouette devant la bâtisse, son esprit était déjà tourmenté par une autre question existentielle.

Le réflexe conditionné de ses jambes trancha pour elle.
Elle s’avançait vers eux, sans avoir le temps de préparer son texte, sans même savoir comment elle allait se tenir, où elle allait s'arrêter, quel ton elle prendrai, qui elle interpellerai.

Vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lerig

avatar

Masculin
Nombre de messages : 807
Age : 23
Classe : Ch'est mal
Métier(s) : Te clash
Niveau : 0,3
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !   Mar 17 Sep - 11:04

-Et ne reviens plus te moquer de moi ! Ou la prochaine fois c'est à la milice que je t'amène pour qu'ils t'accordent une cellule !

Telles sont les paroles du tavernier de la Chopenbois jetant dans la rue le malheureux qu'il empoignait, pile dans une flaque de boue !
 Ce dernier est un homme aux allures de Crâ, assez jeune -vingt ans environ- habillé d'une tunique, d'une grande cape et d'un large chapeau, tous en piteux état, comme s'il sortait d'une bataille !
Sous les rires moqueurs de la clientèle, il se relève tant bien que mal et, impassible, frotte les salissures occasionnées par la boue, avant de remettre son chapeau et se diriger vers la porte Nord de la ville.

 Il aperçoit alors en chemin une imposante maison devant laquelle se trouve un petit groupe de trois personnes, composé d'un homme et de deux femmes, à priori un peu plus agés que lui. Bien qu'il n'en sache pas plus à leur sujet, son sang ne fait qu'un tour.

  "Cette fois c'est ma chance !"


 Il s'approche donc pour tenter de les aborder, en priant qu'ils soient plus ouverts d'esprit que son précédent interlocuteur !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schopenhauer

avatar

Masculin
Nombre de messages : 235
Age : 22
Classe : Pandawa
Métier(s) : Poissonnier/Pêcheur/Bûcheron
Niveau : 199
Date d'inscription : 04/06/2011

MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !   Dim 22 Sep - 22:51

Centre d'Astrub, six heures du matin.

- "Tavernier ! A boire ! J'ai faim !"

Il tendit sa carte de fidélité remplie de marques de tampons qui signifiaient qu'il n'était pas à sa première bière. La légende racontait qu'il avait été le fidèle livreur de bières de Tek Abir, le tavernier attitré d'Astrub. Mais plus les années avançaient moins les bières arrivaient à leur destination, ou du moins en quantité réduite. Il était donc revenu, en un rien de temps, au statut de simple consommateur.

Il s'était lié d'amitié avec tous les habitués du coin. Il y a quelques jours, la taverne a accroché un tableau de l'employé du mois, c'était son visage qui y était dessiné, alors qu'il n'était même pas employé chez eux. C'était une façon ironique supposait-il de glorifier sa fidélité ou bien de se moquer, il n'en savait rien et s'en fichait un peu.

Nord de bonta, aux alentours de onze heures.

Il déambulait dans les rues de Bonta, ivre. Les gens avaient pitié de lui, certains étaient amusés, d'autres désabusés. Tout le monde le connaissait et personne ne pouvait le craindre. Un ivrogne drôle et inoffensif ne faisait peur à personne. Il avait un bon fond et était connu pour ça.

- "Outai fécaoutai outai fécaoutai ! ♪♪"

Dans les plus petites ruelles, sa voix faisait écho et on l'entendait vraiment de loin. Il ressemblait à un pantin qui était manipulé lui-même par un ivrogne, ce qui rendait la marche de ce joyeux luron en un spectacle grandiose.

Le soleil était au beau fixe et lui tapait en plein visage ce qui faisait rougir ses poils les plus bruns. Puis il s'arrêta. Quelque chose semblait le préoccuper. Il plissa les yeux comme si il devait se concentrer pour apercevoir des formes au loin. Quatre personnes étaient postés devant une maison, un peu vieillotte avec une porte en bois grande ouverte.

- "Camarades ! Caramades ! Bonsoir ! *hips*"

Il avait reconnu Kayn et le crâ à la robe longue qui traînait souvent dans les tavernes tout comme lui.

- "Les gars ! Appelez moi Gub désormais ! Je suis recherché par la milice pour une affaire de vol, rien de bien méchant mais évitez de m'appeler Schop' ! *hips*"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1575
Age : 23
Classe : Fécafatagueule.
Métier(s) : Corijeuz de fote
Niveau : 666
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !   Jeu 17 Oct - 8:16

Alors qu’elle s’apprêtait à se lever pour rejoindre Ifreann dans la maison, elle vit une silhouette approcher. Au départ, elle n’y apporta qu’une vague attention : après tout, il était normal que des gens se baladent ici… Bonta était une grande cité, et par conséquent, elle comptait beaucoup d’habitants. Et puis, elle n’avait pas à s’arrêter sur des détails aussi futiles : If’ avait sûrement besoin de son aide… Elle ne doutait pas en ses capacités, ça non, puisque la jeune femme aux yeux rouges avait déjà réalisé beaucoup de choses seule… Mais la guilde, c’était leur projet à elles, et elle se devait de travailler au même rythme que son acolyte.

Kayn se redressa donc en prenant appui sur le mur derrière elle, mais alors qu’elle s’avançait vers l’entrée bazardée de la maison, une voix s’éleva non-loin de là, l’obligeant à se figer. Elle tourna lentement la tête vers la silhouette qui avait fini par s’approcher d’elle… Une silhouette qui ne lui était pas inconnue, loin de là.

- Kayn ?

Son air surpris se changea rapidement, et elle esquissa un large sourire ravi. Elle qui pensait justement à ces bonnes vieilles têtes qui lui manquaient… Voilà qu’elle en croisait déjà une ! Savait-il qu’il allait la trouver ici ou était-ce seulement le fruit du hasard ? Peut-être que les rumeurs avaient finalement intéressé quelques personnes ? C’était donc que d’autres individus allaient également venir jeter un coup d’œil ?

- Groualf !

Se détournant de l’entrée, Kayn esquissa quelques pas vers l’homme. Groualf… Un ancien de la guilde, un mercenaire aguerri. Quelqu’un qui ne lui avait jamais posé problème, loin de là. Alors qu’elle allait lui demander des nouvelles – depuis tout ce temps ! –, son regard fut capté par quelqu’un d’autre qui approchait. Intriguée, elle se pencha légèrement sur le côté et darda sans gêne ses yeux sur l’inconnue… L’inconnue ? Non ! Il s’agissait de… De…

- Bon Kayn, tu t’bo…

Ifreann, recouverte de poussière et de peinture, se présenta involontairement aux présents dans toute sa splendeur. Elle fit les yeux ronds en voyant Groualf, puis la seconde personne, et regretta presque d’être arrivée à ce moment précis, ou plus exactement dans cet état. Boarf, de toute manière, sa réputation était déjà faite, non ?

- Aeternitruc ? C’est un rassemb’lent de merco’s ici ou quoi ?

Kayn, en se tournant vers If’, ne put s’empêcher de rire en constatant non seulement son air, mais également l’état dans lequel elle se trouvait. C’était vrai qu’elle n’était pas présentable… Mais ça ne devrait pas déranger les deux autres. Après tout, ils avaient du comprendre qu’elles réalisaient des travaux ! Sinon, quelles seraient les raisons de leur présence ici ? Ils n’étaient pas venus par hasard, c’était sûr maintenant. Et cette autre personne, qui approchait ?... Ifreann haussa un sourcil, enjamba les différentes choses posées dans l’entrée et rejoignit le petit groupe, conservant son air mi-soupçonneux, mi-surpris. Il y avait de quoi… Encore, qu’une personne vienne voir par curiosité, okay. Mais trois !

- Vous v’nez…
- "Outai fécaoutai outai fécaoutai ! ♪♪"

Si Kayn tendait l’oreille pour voir d’où provenait le « chant », Ifreann, elle, eut tendance à se les boucher, plantant négligemment son auriculaire dans l’une d’elles, un œil fermé. Elle connaissait jamais deux sans trois, mais pas jamais trois sans quatre… Et pour le coup, elle s’en serait bien passée.

- Ouais ben euh… J’vous laisse vous démerder, contente d’vous avoir revus !

Ifreann disparut dans la maison aussi vite qu’elle fut venue. Kayn, en regardant alternativement Aeternitis, Groualf et l’autre inconnu, haussa les épaules, tandis que le chanteur approchait maladroitement d’eux. Un pandawa… La jeune femme serra les dents. Finalement, If’ n’avait peut-être pas tord de fuir… Pourtant, son visage lui disait également quelque chose. Mais qui cela pouvait bien être ?... Elle fronça légèrement des sourcils, perturbée.

- Camarades ! Caramades ! Bonsoir ! *hips*

Et après réflexion, sa voix aussi ne lui était pas inconnue. Kayn se permit de le toiser en plissant les yeux.

- Les gars ! Appelez moi Gub désormais ! Je suis recherché par la milice pour une affaire de vol, rien de bien méchant mais évitez de m'appeler Schop' ! *hips*

L’ancienne disciple de Féca fut frappée par la révélation. Mais bien sûr ! Schopenhauer ! Qu’avait-il encore fait pour se mettre dans un pareil pétrin… Tout de suite, le Pandawa lui sembla beaucoup plus sympathique, et elle lui sourit même. Elle en saurait davantage sur sa situation dans les jours à venir si elle le voulait, de toute manière.

- Okaaay, Schop’ ! déclara-t-elle fièrement avant de se tourner vers les autres. Groualf, tu le connais ? Aeternitis, je te présente Sch-Gub, un ancien de la guilde également.

Puis elle posa ses yeux verts sur le disciple de Crâ inconnu.

- Par contre toi… T’es qui ?

Comme quoi… Les rumeurs à propos de Poison Prince n’avaient pas intéressé que les anciens. Elles avaient ces avantages d’attiser la curiosité des inconnus et de permettre de tisser – dans le meilleur des cas – des nouveaux liens. Et pour Kayn, ça ne pouvait n’être qu’une bonne façon de recommencer à zéro.
__________

HRP : Merci de respecter l'ordre de passage, histoire que tout le monde puisse s'organiser ! N'hésitez pas non-plus à faire des réponses courtes pour permettre plus de réactions de la part des autres personnages, c'est l'interaction qui compte ici !

_________________

Le Chant des Mutsous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groualf

avatar

Féminin
Nombre de messages : 171
Age : 36
Classe : Sacrieur
Métier(s) : Chasseur/boucher
Niveau : 150
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !   Sam 2 Nov - 3:07

Groualf, rapidement rejoint par plusieurs personnes, n'eut pas le temps de réagir que Ifreann sortit de la maison, sale et tachée de peinture.
Il lui adressa d'ailleurs son plus beau sourire de croc gland, mais elle se rentra aussitôt...
Etonné, il mit quelques secondes avant de dire un mot:


"Graouh ! Kayn, Aet', Sho-Gub ! Ca fait plaisir de vous revoir ! Z'allez bien ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeternitis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 28
Classe : CP
Métier(s) : Moumoule
Niveau : 2èm de la classe
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !   Sam 2 Nov - 9:51

Et bien, que de monde pour une simple maison. Sa présence en devenait presque obsolète.

Réagissant à la phrase de Groualf, Aeternitis abandonna le froncement de sourcils qu'avaient provoqué les mots d'Ifreann. Eccorcher son prénom avant de lui rappeler l'échec mercenaire, on a pas idée.

- Z'allez bien ?

Est-ce qu'elle allait bien ?
Physiquement, on pouvait l'admettre, ce n'étaient pas les échymoses sur ses bras qui allaient la rendre "mal". Mentalement, c'était une autre histoire. Mais qui se souciait du noir que l'on avait broyé et rebroyé en continu ?

Son regard se posa rapidement sur Groualf.

- Comme une Moumoule sur un rocher, un soir d'été, à marée haute.

Comprendrait qui pourrait, son sourire éphémère ne leur apporterai pas la réponse.
Elle se dépêcha plutôt de saluer le disciple de Pandawa qu'on lui avait brièvement présenté.

- Enchantée, Schogub. Aeternitis.

"Encore un fanatique de l'allégorie de la taverne" se disait-elle. Vu l'état dans lequel devait se trouver sa langue, s'il arrivait à prononcer son prénom mieux que l'autre dragodinde, c'était un miracle.

Elle ne souhaitait pas en avoir le cœur net.

- Si vous voulez bien m'excuser, mes mains réclament leur dose de maltraitance quotidienne. Je... vais aller aider Ifreann. Si je peux entrer.

Le corps déjà tourné vers l'entrée, elle questionnait Kayn du regard. Arès tout, ce n'était ni sa maison, ni celle de sa guilde, elle n'allait pas entrer comme on entre à la milice.

Pourtant, elle pensait déjà à comment elle allait demander où se mettre au travail une fois entrée, oubliant d'être curieuse envers le disciple de Crâ que peu semblaient avoir remarqué.

Au boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lerig

avatar

Masculin
Nombre de messages : 807
Age : 23
Classe : Ch'est mal
Métier(s) : Te clash
Niveau : 0,3
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !   Sam 2 Nov - 18:34

-Par contre toi... t'es qui ?

Ayant remarqué un instant plus tôt le blason près de la porte, certes en piteux état mais ressemblant à s'y méprendre à celui qu'il a "trouvé" - coincidence lui donnant dès lors une bonne raison de s'adresser à ces gens-,
Moyashi ,car c'est son nom, sort de sa poche ladite réplique de la taille d'un kamas -apparemment autrefois accrochée à une tunique- et s'avance vers la petite aux cheveux noirs en lui montrant l'objet :

- Moyashi, pour vous servir ! Je crois que j'ai quelque chose à vous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Des travaux s'imposent !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Chapitre 1] Des travaux s'imposent !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poison Prince :: Guilde sur Raval - DOFUS :: • Salon Public :: ♦ Archives-