AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Lien du forum des Pasouvenla : par ici !
/!/ IMPORTANT : Plus d'informations sur la fermeture de Poison Prince : par ici !

Partagez | .
 

 Coeur de Printemps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myrlana

avatar

Féminin
Nombre de messages : 587
Age : 24
Classe : Horticultriste épineuse
Métier(s) : Mentaliste onirique
Niveau : > Andora
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Coeur de Printemps   Mar 28 Fév - 21:19

La vie, m'a-t-on dit, est une succession d'épreuves, plus dures les unes que les autres. Parfois sur le chemin on croise des obstacles, parfois des raccourcis, et le plus souvent finalement, des fourches. Choisir ou ne pas choisir ? Rien de plus primitif comme question. Rien de plus exigeant. Rien de plus tourmenteur. Cela dit, ce n'est qu'une question plutôt banale, loin d'être sporadique. Les véritables épreuves ne sont pas les choix à faire, mais plutôt ceux qu'on ne peut pas faire, mais qu'on fait quand même. Parce que dans la vie, rien n'est prévisible, rien n'est lisible dans les nuages, ni même dans les côtes de porcs.

Parmi les rudes épreuves de la vie, c'est sans doute le froid qui domine en maître. Le froid, celui qui domine l'hiver par ses vents glacials et ces précipitations cristallisées, génère à lui seul plus de craintes, de peurs, et d'angoisses que la somme des armées de notre doux pays. Cependant, le froid n'est pas qu'une simple dose de température basse. Le froid c'est aussi la douleur d'être abandonné, la douleur de ne pas être aimé : "l'homme seul, sans famille, tremble dans le froid".

Frigost. 28 Flovor 642.

Alors que le vent balayait toutes formes de résistance dans les plaines blanchies par la tombée dernière de la neige dite "poudreuse des anges", deux vieilles amies entraient, l'une derrière l'autre dans l'une des grandes tavernes de la bourgade de Frigost. La taverne du Froid Caneton, connue pour ses canetons sur broche, n'était pas un lieu choisi de manière anodine par nos deux protagonistes. Bâtiment chaleureux et assez touffu par les nombreuses couches de pailles et de poutres qui forment sa chevelure, la taverne est située au centre de la Bourgade, laissant aisément le choix d'un bel itinéraire si s'éclipser devient nécessaire. Je ne dis pas que nos deux protagonistes sont des très habitués à fuir, mais parfois, il faut savoir se faire discret.

"Et ma pinte de bière ? Il faut que je tape du poing sur la table et sur votre tête pour qu'elle apparaisse ?"

Une voix scintillante, mais dure. Un charme puissant, mais qui met mal à l'aise. Une assurance dopée et un regard ocre. Voilà comment pourrez décrire, ceux qui la voit. Une chevelure brûlante et des formes parfaitement mises en valeur, c'est ainsi qu'on pouvait parler d'Elhyria. Disciple de Sacrieur, Elhyria n'était pas tellement du genre à attendre. Certains affirment même qu'elle marquerait sur le dos de ses détracteurs : "Si vous voulez quelque chose, faîte le, ou attendez quelques lustres que quelqu'un d'autre décide de s'en charger." ou encore "Il fait toujours beau sous la pluie de sang, car c'est le signe que l'encre s'écoule." Certes, c'est un peu long et un peu mystique pour un être aussi violent qu'efféminé, mais la rumeur à la sale nature de pouvoir être vraie. Et pour un sacrieur, la torture ça se connaît, malheureusement pour les autres, plutôt bien.

Assis à une tables plutôt propre, si on considère que "propre" signifie "dénué d'insectes", Elhyria convia sa consœur à s'assoir. La taverne du Caneton en cette période de l'année était sa période fructueuse, clients à foison voulant éviter le froid et trouver de la compagnie, marchands de passages mal habitués au temps rude de l'île, et autres penauds locaux formés la digne activité de ce lieux en cette soirée hivernal de Flovor. La consoeur de la belle sacrieur s'asseya dos au mur, comme à son habitude. Comme à l'habitude de ceux qui veulent éviter de se faire poignarder dans la dos, généralement ceux qui s'y connaissent le mieux. Ou comment dire d'une façon moins directe ? Comme le font tous les assassins.

Les canetons grillent avec parcimonie sur le feu bien aéré par le vieux cuisinier moustachu et rondouillard. Sa voix portait encore sur la salle quand la serveuse se pencha pour ramasser une pinte que fit tombé de manière inopinée le client qui laissa tomber ses yeux dans le décolleté. Au fond de la salle, quatre silhouettes, probablement trois hommes et une femme, mais l'odeur insoutenable des canetons empêche d'en être assuré. Proche, un homme avec un air sombre, boit l'un après l'autre les verres qu'il commande. Sans doute un débauché en quête d'amnésie dans la boisson. Divers autres personnages remplissent le tableau, mais les yeux de la consoeur d'Elhyria se laissèrent tomber dans le creux de la pinte de bière. La fatigue, un ennemi ô combien oppressant.

"Il serait temps de se mettre au travail." lâcha soudain Elhyria tout en laissant voltiger sa chevelure par dessus ses épaules.

___________________________________

Serfine ferma les yeux et laissa échapper un soupir. Travailler à réfléchir n'était réellement pas dans ses préférences. Furtivement, la consoeur d'Elhyria éteignit sans un bruit les deux lampes limitrophes, plongeant nos deux soeurs dans une clarté obscure. Disciple de Sram, le dieu sournois et insidieux des voleurs et des assassins, Serfine était d'un physique affiné et svelte. Sa peau brune embrassait avec silence les ombres où l'on ne pouvait plus distinguer que la courbe des ses cheveux bleus-nuit. D'une nature silencieuse, froide, voire obscure, Serfine n'était guère du genre à se faire remarquer. Un avantage dans le métier me dira-t-on.

Dans les ombres se mirent à danser deux petites lumières, qui tournoyèrent si distinctement qu'on aurait pu facilement s'en hypnotiser. Serfine ouvrit les yeux et sans former un mot, fit apparaître sur la table un étrange manuscrit. Rien ne pourrait décrire un tel manuscrit, hormis l'horrible sensation froide qui s'introduit en nous lorsque l'on jette ne serait-ce qu'un simple coup d'oeil. L'homme seul qui buvait est encore assez conscient pour voir le phénomène mais la main froide qui lui glisse dans le dos le fit se rétracter. Encore une chance de ne pas avoir été découvertes.

"Bon on commence ou je peux aller trancher quelques têtes pour patienter ?" dit sadiquement la Sacrieur qui commençait sérieusement à s'impatienter. "Ce n'est pas comme si ça me gonflait sévèrement de moisir dans une taverne juste pour..."

Serfine lui imposa de se taire. Quelque chose la dérangeait. Une odeur ? Une voix ? Une intuition ? Le silence. Un silence lourd et pesant se faisait entendre. Serfine savait bien des choses, car les ombres sont de précieuses mines d'informations.


Dernière édition par Elhyria le Mer 29 Fév - 15:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ifreann

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1575
Age : 23
Classe : Fécafatagueule.
Métier(s) : Corijeuz de fote
Niveau : 666
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Coeur de Printemps   Mer 29 Fév - 10:21

[OMG. Tu as un style d'écriture... Fluide, mais c'est si bien écrit ! Je veux la suite, et rapidement \o]

_________________

Le Chant des Mutsous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrlana

avatar

Féminin
Nombre de messages : 587
Age : 24
Classe : Horticultriste épineuse
Métier(s) : Mentaliste onirique
Niveau : > Andora
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: Coeur de Printemps   Mer 29 Fév - 14:12

C'est pas bien fluide ? Comme le cours d'eau, je m'écoule de tout mon être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Coeur de Printemps   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coeur de Printemps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Printemps d'Alterac
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» [Bourgoin-Jailleux] WHI au Printemps du Jeu les 12 et 13 Juin
» Sora, ou l'élu au coeur pur
» Votre anime coup de coeur du moment !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poison Prince :: Guilde sur Raval - DOFUS :: • Salon Public :: ♦ Archives-